Mar 192015
 
François N’Dengwé

L’économiste Camerounais François N’Dengwé sur le plateau d’Africa24 © 2015 D.R/Binto Media

Selon l’économiste Camerounais, François N’Dengwé, le FCFA “est un système conçu pour enrichir systématiquement la France et appauvrir systématiquement les Africains. Il n’existe pas dans l’histoire des pays qui se sont développés sans une certaine souveraineté monétaire.”

A qui a bénéficié la zone franc, ce nazisme monétaire qui a asséché les caisses publiques des Etats africains ? S’interroge le docteur économiste camerounais, François Ndengwe dans un entretien accordé à Info241.

Le franc CFA, monnaie présentée comme une solution de stabilité et d’intégration pour les pays de la zone franc (Afrique centrale et de l’ouest), présente des limites que François N’Dengwé, économiste, analyste d’Audace à l’Institut Afrique, aborde sans tabou.

Poursuivant ses explications, M. N’Dengwe a fait remarquer que “dans le fonctionnement du Franc CFA, il y a quelque chose de très important qu’on appelle (Le Compte d’Opération). Le Compte d’Opération est un compte ouvert non pas à la Banque de France, mais au Trésor public français, et ou les Africains doivent déposer leur argent.”

C’est quelque chose d’illogique marte-t-il en relevant ceci : “vous voulez vous développer et vous déposez votre argent ailleurs. C’est comme si vous avez un salaire, au lieu de toucher votre salaire, vous allez le déposer chez quelqu’un d’autre.”

Pour Monsieur N’Dengwé, “nous conseillons d’aller vers la Monnaie unique Africaine, car nous vivons une époque de géant compétitif.” Car martèle-t-il “Le Franc CFA est un échec cuisant pour les Africains.”

Avant de conclure que “pour la France c’est la poule aux œufs d’or. Est-ce que l’Afrique va continuer dans le statu-quo actuel ?”.

François Ndengwe corrobore avec le Pr Ivoirien, Nicolas Agbohou l’expression très évocatrice de « nazisme monétaire ». Tout en indiquant que “le combat contre l’infantilisation dans laquelle la zone franc maintient l’Afrique, infantilisation qui relève du syndrome « Ne-le-faîtes-pas-vous-mêmes, nous-nous-en-chargeons-pour-vous » .

Ce qui a créé une situation de dépendance et d’assujettissement monétaire malgré les pseudos indépendances des années 60, ainsi pour l’économiste engagé, « au lieu de gérer eux-mêmes leurs réserves, les États CFA les confient au Trésor français. Au lieu de fixer eux-mêmes leurs objectifs de taux d’inflation, ils se contentent de singer ceux de la France et aujourd’hui de l’eurogroupe. »

Tout en s’indignant, l’analyste Dr N’Dengwé relève ceci : « au lieu de favoriser et intensifier les échanges entre eux, les États CFA miment les « critères de convergence » définis par la France et l’eurogroupe. Au lieu de se doter des moyens techniques pour fabriquer eux-mêmes leur monnaie, ils se contentent de tout sous-traiter aux imprimeries de la Banque de France, qui facturent au prix fort. »

Rappelons que le Franc CFA (Franc des Colonies Françaises d’Afrique) a été créé le 25 Décembre 1945 par un décret signé par 3 personnalités politiques françaises, et non des moindres, il s’agit : Charles de Gaulle (Président du gouvernement provisoire), René Pleven (Ministre des finances) et Jacques Soustelle (Ministre des colonies).

Source : Le Franc CFA est un échec cuisant pour les Africains selon l’économiste François Ndengwe – Info241.com

Print Friendly, PDF & Email

 Laisser un commentaire

(requis)

(requis)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>