Mar 152016
 

Antoine_Randolph-LiberezLe Docteur Randolph a été kidnappé par les éléments du Service de Recherche et d’Investigation (SRI), le 17 février 2016 à Sanvee-Kondji, au Togo.

Alors que la loi togolaise prévoit un délai maximum de garde à vue de 48 heures, extensible à 72 heures, avec la présence d’un avocat dès la première heure, le Docteur Antoine Randolph, détenu au secret pendant plusieurs jours, n’a pas pu se faire assister d’un avocat, ni recevoir la visite des représentants d’organisations de défense des droits humains. Il a fallu attendre le 4 mars 2016, soit plus de deux semaines après son enlèvement pour que le procureur de la République officialise les charges retenues contre lui, à savoir ” la nécessité d’ouvrir une enquête judiciaire pour vérifier des renseignements reçus de services de sécurité de pays amis faisant état de tentative d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat “.

Déjà été arrêté en 1985 avec une quinzaine d’autres personnes, dont sa sœur, le Docteur Antoine Randolph avait été incarcéré et torturé, pour détention de littérature subversive et outrage à l’autorité publique par le régime dictatorial du Général Gnassingbé Eyadéma. Condamné à cinq années de prison en 1986 pour “outrage au chef de l’Etat par moyen de tracts” et gracié en 1987 à la suite des pressions exercées par des organisations internationales de défense des droits humains, il fut contraint à l’exil en France en qualité de réfugié politique puis acquit la nationalité française.

L’enlèvement et la détention actuels d’Antoine Randolph par la dictature dynastique et clanique qui régente le Togo depuis 1967 seraient-ils liés à la plainte qu’il a déposée contre l’Etat togolais devant le Comité des droits de l’Homme de l’ONU en décembre 1999 ?

Trop c’est trop ! Détention de littérature subversive il y a plus de 30 ans, informations faisant état de tentative d’atteinte à la sureté intérieure de l’Etat aujourd’hui; sous la dictature dynastique des Gnassingbé qui régentent la République togolaise depuis plus de 50 ans, arrestations arbitraires, aveux arrachés sous la torture, incarcération pour motifs politiques dans des prisons mouroirs sont toujours monnaie courante au Togo, en ce 21ème siècle.

Togolais de la diaspora et amis du peuple Togolais, indignez-vous !
Protestez et manifestez où que vous soyez jusqu’à la libération sans condition du Docteur Antoine Randolph.

Participez nombreux à la manifestation du samedi 19 mars 2016. Rassemblement de 15h à 18h à Paris, Place de la République.

A l’appel des organisations ci-après :

CMDT, Synergie-Togo, Tournons la Page, CTR, RNDP, CDPA, …..

Les contacts:
Pour le CMDT : Dr Martin AMOUZOU au 0681 1 74 32
Pour Synergie-Togo : Brigitte Améganvi au 06 14 88 31 21

Print Friendly, PDF & Email

 Laisser un commentaire

(requis)

(requis)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>