Jun 292016
 

fm liberteFM LIBERTÉ – RADIO DE LA DIASPORA TOGOLAISE,

Chicago, Etats-Unis

www.fmliberte.com

Émission « Visages d’Afrique »

Journaliste : Bill Emile Davolk sur FM Liberté, la Radio de la Diaspora

Dimanche 26 Juin 2016

Sujet : Brexit: quel impact économique et politique sur l’Afrique ?

Entretien avec le Dr. Yves Ekoué Amaïzo, Directeur Afrocentricity Think Tank, un groupe de réflexion et d’action sur les problèmes africains,

  1. 1.    Qu’est-ce qui explique le choix des Britanniques de tourner dos à l’Europe ?

YEA : Près de 52 % des citoyens britanniques qui ont donné leur avis pour quitter l’Union européenne et non l’Europe, estiment que l’UE n’améliore plus leur bien-être et qu’il est préférable de gérer directement les importants apports qu’ils ou elles font, comme contribuables, à l’Union européenne. C’est aussi le débat entre la démocratie participative et la démocratie représentative qui reprend forme au profit du premier, avec une Union européenne qui est perçu comme non démocratique à son sommet, et peu à l’écoute des citoyens. D’autres pays européens pourraient être tentés par faire un référendum similaire.

  1. 2.    Le continent africain avec son économie chancelante sera-t-il directement touché par le retrait de la Grande Bretagne de l’UE ?

YEA : Vraisemblablement, dans le court terme les pays africains qui sont intégrés avec le Royaume Uni comme l’Afrique du Sud. Les pays qui n’ont pas de monnaie arrimée à la Livre sterling pourraient tirer leur épingle du jeu. Les pays francophones ne sont pas globalement concernés dans le court terme. Mais comme la procédure de sortie risque de durer au moins 24 mois et avant que les nouvelles règles de coopération ne soient établies, il y a de grandes chances qu’au plan pratique, il n’y ait pas de trop grands changements. Des accords de coopération élargie permettront de ne pas trop s’éloigner de la situation actuelle de coopération « discutée » entre le Royaume Uni et l’Union européenne. Mais le vrai problème est d’assister à la fin de l’unité du Royaume Uni avec les velléités de l’Ecosse et de l’Irlande de s’organiser pour intégrer l’UE… Aussi, il n’est pas impossible que d’ici 2 ans, un autre référendum intervienne et permette d’inverser la tendance actuelle.

  1. 3.    Quels seront  les impacts du Brexit sur la politique africaine ?

YEA : Les dirigeants africains collectivement devront revoir leur politique de diversification économique et même culturelle avec l’Union européenne, et le Royaume Uni en particulier en s’ouvrant à plus de diversification dans leur choix de partenaires économiques. La compétitivité des produits et services du Royaume Uni, du fait d’un dévissage de la Livre Sterling dans le court terme, devrait améliorer la compétitivité des produits et services du Royaume Uni. En profiterons les pays africains qui renforcent leurs commissions économiques régionales pour coopérer d’égal à égal avec l’ensemble des 27 pays de l’UE d’une part, et ceux qui ont une capacité d’anticipation et de paiement non gagé pour augmenter leurs échanges avec le Royaume Uni.

© Afrocentricity Think Tank et FM Liberté

Print Friendly, PDF & Email

 Laisser un commentaire

(requis)

(requis)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>